© Copyright 2011-2018, EVE-LISE KERN, All rights reserved.

Estelinna





« Mais pourquoi n’ajouterait-on pas un supplément à l’Histoire. Supplément auquel
on donnerait, bien entendu, un nom sans importance pour que les femmes
y puissent figurer sans inconvenance ? »


Issue de l’essai Une Chambre à soi de Virginia Woolf,cette citation a été le point de départ
d’une réflexion sur la place de la femme graphiste dans les ouvrages historiques de référence.
Le nom du projet, Estelinna, est une référence à Estelinna Connat, une des première femme typographe dont le nom est mentionné dans les histoires de la typographie, qui à l’instar
de celui de bien d’autres femmes graphistes, n’apparaît que trop rarement dans les grands ouvrages du Graphisme. Reprenant la forme d’objets anecdotiques du design graphiques (flyer, chapbook, cartes postales), les différentes objets élaborés au cours de ce projet de DNSEP sont conçus comme des suppléments que l’on viendrait insérer dans les ouvrages de référence de l’Histoire du Graphisme.Tels des erratums, ces différents objets permettent ainsi de signaler l’oubli de ces noms féminins, mais aussi d’en proposer un portrait exhaustif qui se déploie au travers de différentes propositions graphiques : biographie, fac similés de travaux, interviews
et citations. L’ensemble du contenu est recensé et rendu visible sur un site internet.
Celui ci permet également d’accéder à l’ensemble de la bibliographie dans la quelle les supplément sont insérés, de l’intégralité du répertoire des graphistes sélectionnées au cours du travail de recherche ainsi qu’un texte manifeste expliquant la dimension théorique du travail.
CONTEXTE
Projet de diplôme de master
à l’Esad de Reims — 2016

DESCRIPTION
Mur d'introduction à la scénographie
de la soutenance de DNSEP